LE HPI ENFANT ou haut potentiel intellectuel

On parle aussi de surdoué, de précoce, d'atypique, de zèbre, de douance ou de surdouance, d'hypersensibilité...

On a beaucoup de représentations: réussite scolaire fulgurante, avoir le bac à 10 ans ou composer, comme Mozart, un opéra à 11 ans...

L'Organisation mondiale de la santé estime à 2-3 % le taux d'enfants intellectuellement précoces scolarisés, ce qui représente
200 000 petits zèbres.

 

Remettons les choses à leur place: être surdoué est différent d'être ultra-doué, super intelligent, super-héros...en réalité, le préfixe SUR correspond à une excessivité, en l’occurrence, une excessivité mentale, sensorielle et émotionnelle.

 

Ce sont donc des personnes qui ont un fonctionnement neuronal atypique , mais aucunement détenteurs de maladie!  Ils ont une intelligence hors norme et réfléchissent ou agissent différemment.  Leur cerveau analyse en arborescence, c'est-à-dire qu'une idée  va entraîner d'autres modes de pensée, alors que les neurotypiques auront une pensée plutôt linéaire et séquentielle.

Ce fonctionnement en arborescence est associé à une hyperesthésie qui va l'alimenter : les cinq sens sont hyper-développés, les ressentis sont donc plus fins et plus intenses.

 

Les HPI ressentent et analysent donc les choses qui les entourent plus intensément et différemment. Les stimuli étant plus forts et plus nombreux, les HPI vivent donc une hypersensibilité : ils ont une forte empathie pour ce (ceux) qui les entoure (nt). ce sont des éponges à émotions.

 

Certains vont couper avec ce flot trop difficile à gérer, et vont se réfugier dans le mental, ou bien ils seront submergés par les émotions et seront débordés par le centre émotionnel. Pour eux, les émotions peuvent éclater, exploser, être des tsunamis incontrôlables, trop difficiles à endiguer. Dans les deux cas, on parle d'hyperémotivité, dans les deux cas elle est compliquée à vivre, voire douloureuse.

 

Les enfants HPI comprennent vite et trouvent des réponses rapidement, du fait de la transmission des informations qui se fait plus rapidement entre les neurones. Ils ont une attention élevée, mais pas forcément sur ce qu'on attend d'eux. Ils ont tendance à s'ennuyer en classe.

 

Ils sont anxieux, stressés, très curieux, créatifs, avec un cerveau en ébullition constante, perfectionnistes, très matures et pourtant avec des réactions émotionnelles décalées, leur estime d'eux-mêmes est la plupart du temps faible...Ils ont une imagination débordante, un grand sens de la justice et de fortes valeurs morales.

 

Le HPI est bien souvent perdu, en mal être, en souffrance. Il a du mal à savoir qui il est, il perçoit sa différence comme une source de douleur et essaye de la gommer en se suradaptant à un monde fait pour les neuro-pensants.

 

Contre toute attente, il peut être en échec scolaire, avoir des troubles associés (tels que les DYS ou le TDAH, le TOP), avoir des tics et tocs...

 

On parle de HPI lorsque, lors d'un test, le QI s'avère supérieur à 130. 

 

Ces tests sont réalisés avec un neuropsychologue ou un psychologue formé à ces spécificités. L'échelle la plus connue est celle de Wechsler (test WAIS pour les adultes, WISC pour les enfants, WPPSI pour les petits). Elle mesure l'arithmétique, le vocabulaire, les capacités visio-spatiales et prend en compte les connaissances générales, la conscience sociale et la mémoire à court terme du sujet. Leur interprétation est toutefois compliquée et souvent réductrice. En effet, il est très important de prendre en compte la partie émotionnelle, et de ne surtout pas catégoriser, car tous les HPI sont des individus uniques, et ne se résument pas à leur QI. Il existe d'ailleurs deux profils à haut potentiel : homogène ou hétérogène.

 

Ces tests doivent donc être des supports de compréhension afin de permettre d'adapter des réponses aux besoins spécifiques de l'enfant.

 

Permettre à l'enfant de comprendre cette différence va l'amener à se sentir moins coupable : non, le décalage n'est ni de sa faute, ni imaginé.

 

Cela va lui donner l'occasion de savoir quel est son mode d'emploi, en tant que personne unique et singulière, sans obligation de devoir être et faire comme les autres, il va ainsi pouvoir trouver son point d'équilibre, se révéler à lui-même puis aux autres, déployer ses ailes et développer son potentiel.